vaccinbadge.jpg

VACCIN COVID BIVALENT : fortes demandes !

Avec une 9ème vague qui se développe rapidement en France,

les délais pour obtenir un rendez-vous pour recevoir un rappel de vaccin COVID-19 s'allongent.

Comptez environ une dizaine de jours pour obtenir cette vaccination

essentiellement sur réservation d'un rendez-vous dans votre pharmacie.

Tentez aussi les sites de réservation en ligne type Doctolib

pour obtenir un rendez-vous plus rapidement.

Tant attendu, le vaccin PFIZER Bivalent est arrivé mi octobre.

Sur la même technologie ARN Messager d'action, il a été réactualisé et protège désormais de

la souche originelle et des variants BA4-BA5

afin d'induire une meilleure réaction de protection contre

les variants BA4-BA5 circulant majoritairement en France en ce quatrième trimestre.

Vous avez plus de 60 ans 

ou plus de 18 ans et présentez une pathologie chronique

et votre dernière dose a été faite il y a plus de 6 mois :

vous pouvez bénéficier d'un rappel .

Les dernières études montrent que la protection octroyée après une dose vaccinale

baisse de plus de 30% au delà de 4.5 mois après cette injection.

Il est donc important de relancer son immunité en se revaccinant.

Vous souhaitez un rendez-vous pour une rappel. Prenez rendez-vous :
- chez votre pharmacien / médecin / infirmier
- sur KELDOC ou DOCTOLIB ou MAIA

Les centres de vaccination étant fermé, seules les pharmacies, quelques cabinets d'infirmiers

et de rares médecins vaccinent en cette saison automnale.

Pour les plus de 18 ans, afin de renforcer votre protection contre le dernier variant,

venez recevoir une 4ème dose du vaccin COVID-19

en respectant un délai minimum de 6 mois après votre 3ème dose ou votre infection COVID-19.
Pour les plus de 80 ans, le délai est réduit à 3 mois.

En France, plus de 80% de la population française est aujourd'hui complètement vaccinée.

94% de la population (français de plus de 12 ans) cible est donc vaccinée soit

plus de 158 000 000 de doses injectées !


Avec un peu plus de 30000 injections quotidiennes (contre 700000 en décembre 2021),

la campagne de rappel n'est pas assez suivie.

Quotidiennement 350 français reçoivent une primo-injection

réduisant de ce fait le nombre de personnes non encore vaccinées.