INFOcovid.png

COVID-19 : 9ème vague épidémique à surveiller !

Les détails au 05/12/2022

L'EPIDEMIE EN FRANCE :

53000 nouveaux cas quotidiens de Covid-19 en France sont à dénombrer ce 04/12/2022 (contre 124000 mi juillet et à relativiser avec 335000 cas fin janvier). Le nombre de cas journaliers a augmenté de 50% en une semaine : la 9ème vague est donc en train de percer rapidement. La tension hospitalière reste présente avec des personnes de plus de 80 ans non revaccinées sont particulièrement touchées par des formes graves : 5780 personnes sont hospitalisés dont 1200 en soin critique. Tous les jours, 65 décès sont liés à la COVID.

Le variant BA4-BA5 avec la mutation L452R représente plus de 99% des formes circulantes sur le territoire

et a donc supplanté le variant BA1-BA2 avec la mutation L452R depuis le début de l'été.

L'épidémie est présente particulièrement dans le Sud-Ouest

et la région du Rhône.

Faut-il craindre une 9ème vague qui bloque à nouveau la France ?

La 8ème vague qui est survenue en octobre 2022 a été beaucoup moins puissante que les précédentes :

moins de cas, plus longue mais plus étalée dans le temps.

Plusieurs facteurs l'expliquent :

une météo clémente, une immunité acquise par la population liée à la vaccination

et à plus de 40 millions de cas signalés en France depuis 2 ans.

Il est probable que la 9ème vague soit plus importante que la précédente :

le froid et le besoin de rester à la maison ; la grippe qui pourrait interférer avec la Covid-19 ;

les vacances et fêtes de fin d'année avec ses mouvements de population.

Par contre, cette 9ème vague sera moins forte que celles vécues l'hiver dernier grâce à l'immunité acquise.

Une inconnue persiste : le variant BA-4 BA-5 mutera-t-il cet hiver ?

Si c'était le cas, il faudrait analyser la virulence et la pathogénicité de ce variant

pour prédire la gravité d'une 10ème vague...

L'EPIDEMIE EN COTES D'ARMOR :

Le taux d'incidence diminue cette semaine malgré une augmentation au niveau national.

Fin janvier 3047 // Début mars 748 // Fin mars 2056

Ce taux est à 378 en ce 04/12/22 soit 50% de plus que la semaine dernière.

Le nombre d'hospitalisations pour COVID-19 augmente sur le département

mais essentiellement en services conventionnels.
1 personne est en réanimation actuellement sur les 14 lits disponibles réservés aux patients COVID-19.

Avec 380 nouveaux cas quotidiens contre 4600 fin janvier, le département présente moins de 4560 cas hebdomadaires.

Sur la semaine du 04/12/2022 :

4500 personnes ont été testées positives pour 18000 tests réalisés.

85 hospitalisations dont 1 en réanimation liée au Covid-19 dans le 22.

Taux de positivité au test PCR :

France : 28%
Bretagne : 27%

Côtes d'Armor : 26%