allergie.jpg

Comment éviter les allergies saisonnières  ?

Des conseils simples à mettre en place pour un grand soulagement  !

Que sont les allergies saisonnières ?

Une allergie se produit lorsque le système immunitaire de l’organisme réagit à quelque chose d’inoffensif,

comme un aliment, une plante ou un médicament.

Les allergies saisonnières sont des allergies se développant uniquement pendant la période de l’année où une certaine substance responsable de l’allergie (allergène) se trouve dans l’air.

Les allergies saisonnières sont parfois appelées « rhume des foins » : l’herbe, le pollen et les moisissures

sont des allergènes fréquents présents dans l'air et provoquant ces allergies.

Généralement, les symptômes sont un écoulement nasal et des démangeaisons au niveau des yeux et du nez.

Des médicaments peuvent soulager les symptômes

Quelles sont les causes des allergies saisonnières ?

Les allergies saisonnières sont souvent provoquées par :

Pollens   -   Herbes et graminées   -   Spores de moisissure

La quantité et le type des pollens, graminées et autres allergènes dans l’air changent selon la région de résidence.

Quels sont les symptômes des allergies saisonnières ?

Yeux rouges, larmoyants et qui démangent   -   Nez qui coule ou bouché   -   Éternuements

Les symptômes apparaissent et disparaissent selon la saison.


Comment les médecins déterminent-ils la présence des allergies saisonnières ?

Les médecins peuvent déterminer la présence d’allergies saisonnières en posant des questions sur les symptômes et en déterminant s’ils surviennent au cours de certaines saisons.

Cela peut également aider à découvrir l’allergène à l’origine des symptômes.

Les tests cutanés peuvent aider les médecins à découvrir l’allergène à l’origine de l’allergie.

Comment les médecins traitent-ils les symptômes des allergies saisonnières ?

Les médecins traiteront les allergies avec :

Vaporisateurs nasaux de corticoïdes   -   Antihistaminiques

Décongestionnants   -   Collyre


Si ces médicaments sont inefficaces et que les symptômes sont graves, les médecins peuvent recommander des injections de petites doses d’allergènes.

La désensibilisation consiste à l'injection de la substance à l’origine de l’allergie.

Au début, ces injections ne comportent peu de substance pour ne pas entraîner de réaction sévère. Puis, le médecin administre des injections contenant de plus en plus de la substance. Ainsi, l’organisme peut s’habituer à la substance

et ne pas présenter de réaction allergique. Les traitements de désensibilisation ne fonctionnent pas toujours.

Et lorsqu’ils ne sont pas efficaces, il se peut que ces petites injections soient poursuivies.

Que puis-je faire pour limiter ces allergies ?

1/ Chez vous : aérez votre intérieur avant le lever du soleil ou après son coucher. C’est lorsque la lumière arrive que l’émission des pollens bat son plein. Evitez d’entrer en contact avec toute autre substance qui pourrait aggraver vos symptômes tels que des produits chimiques ou du tabac.

2/ Évitez les activités intenses en extérieur mais choisissez de pratiquer le sport plutôt en fin de journée.


3/ Ne faites pas sécher votre linge dehors, car le pollen s’y déposerait et entrerait ensuite chez vous.


4/ En voiture, roulez fenêtres fermées et si vous devez activer la climatisation ou le chauffage, choisissez l’option « recyclage de l’air intérieur ».


5/ Enfin, lorsque vous rentrez chez vous après avoir passé du temps dehors, rincez-vous bien les cheveux à l’eau claire, car des pollens s’y sont sans doute déposés.


A la pharmacie, de nombreuses solutions existent pour les enfants et les adultes en traitement et en prévention.


Demandez nous conseil afin que nous adaptions votre traitement en fonction de l'intensité de votre allergie.