COVIDlong.png

COVID Long : ne restez pas seul !

Quels sont les symptômes prolongés de la Covid-19 ?

Vous êtes concerné par un COVID long si vous conservez des symptômes au-delà de 4 semaines

après une infection à la COVID-19 sans qu’un lien puisse les relier à une autre pathologie.

Ces symptômes, très divers d’une personne à l’autre, peuvent concerner tous les organes et se traduire, entre autres :

  • par des signes « généraux » : douleurs durables, faiblesses articulaires ou musculaires voire fatigue extrême, maux de têtes, gêne respiratoire, problèmes cutanés, anxiété, troubles du sommeil ... ;

  • par des signes neurosensoriels, au premier rang desquels l’anosmie agueusie. Cette perte de l’odorat et/ou du goût est parmi les troubles les plus fréquemment rapportés, y compris lors d’infections peu sévères sans passage à l’hôpital ;

  • par des complications rénales, digestives, pulmonaires ou neurologiques, notamment à l’issue d’une hospitalisation en réanimation.

Que faire si vous êtes concernés ?

Si vous êtes concerné, prenez contact en priorité avec votre médecin traitant ou un médecin généraliste,

quels que soient les symptômes persistants que vous ressentez.

Le médecin pourra par exemple :

  • prendre en charge directement vos symptômes, déterminer avec vous l’intérêt d’éventuels examens complémentaires et identifier les traitements les plus appropriés ;

  • vous aider à rééduquer voire autogérer les symptômes pouvant gêner votre vie quotidienne ;

  • vous orienter vers le médecin spécialiste adapté à la prise en charge de vos symptômes, afin de disposer d’un avis spécialisé complémentaire ;

  • vous orienter vers un centre « post-COVID » dédié si votre situation médicale nécessite l’intervention de plusieurs spécialités et d’un suivi renforcé.

 
Carte_covidlong_BZH.png